Bruno Zavataro

bru-2
Chercheur

Coordonnées

Tél. : + 32 (0)2 650 36 08
Fax : + 32 (0)2 650 36 11
bruno.zavataro@ulb.ac.be

B runo Zavataro est diplômé en Droit (2002) – Universidade Federal do Paraná (UFPR)/Brésil, diplômé en Sciences Sociales (2006) – Universidade Federal do Paraná (UFPR)/Brésil, diplômé en Criminologie (2009) – Université Libre de Bruxelles (ULB), doctorant en Criminologie – Université Libre de Bruxelles (ULB). Bourse Mini-Arc, ULB.

Les premières recherches de Bruno Zavatara ont principalement porté sur les problématiques traditionnelles du champ socio-criminologique. Du fait de son parcours académique interdisciplinaire ainsi que de mss expériences professionnelles antérieures, il a été amené à étudier bon nombre des sujets, repris schématiquement de la façon suivante : a) le savoir criminologique au Brésil, notamment l’étude historique de la pratique médico-psychiatrique au regard de la notion de dangerosité ; b) la police, en ce compris les recherches portant sur la violence policière, les droits de l’homme et les enjeux des réformes des forces policières, notamment celles à caractère managérial ; c) la participation citoyenne dans les politiques de sécurité.

Après quelques années passées au sein de la police judiciaire brésilienne, il a développé une distance de plus en plus critique à l’égard du système pénal et de ses logiques de fonctionnement. Il a donc cherché un programme d’études qui correspondrait au mieux à cette vision critique et la décision d’entamer mds études de Criminologie en Belgique, à l’ULB, s’est vite imposée. Une formation enrichissante grâce à laquelle il a pu développer le goût pour la recherche et qui a pu contribuer à la ferme décision de poursuivre des études en 3ème cycle au sein de cette même institution.

C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’il a été confronté, en tant que Brésilien, à la réalité vécue par ses compatriotes séjournant « illégalement » en Belgique. Grâce au soutien d’une bourse de doctorat Mini-Arc de l’ULB, il mène depuis octobre 2011, sous la direction de Carla NAGELS (Centre de Recherches Criminologiques) et de Barbara TRUFFIN (Centre d’Histoire du Droit et d’Anthropologie Juridique), une thèse de doctorat portant sur les formes de résolution de conflits telles que pratiquées par la communauté de migrants brésiliens en séjour irrégulier sur le territoire belge. Dans une perspective pluraliste et interdisciplinaire, s’appuyant sur une méthode de type ethnographique, cette recherche entend contribuer à la problématique de la régulation de rapports conflictuels dans nos sociétés actuelles.

Recherches

Inscrit dans une perspective interdisciplinaire, ce projet de recherche entend analyser les formes de résolution des conflits telles que pratiquées par la communauté de Brésiliens en situation de séjour irrégulier résidant en Belgique. Malgré l’intérêt grandissant des études sur la problématique de la résolution des conflits ainsi que sur les mécanismes de régulation « para-pénale » dans de nombreux champs scientifiques, en particulier ceux de la criminologie et de l’anthropologie juridique, celles-ci demeurent rares dans les domaines de recherches s’intéressant à l’immigration clandestine. Dans le cadre de cette recherche, il s’agira de documenter, d’analyser et de comprendre la manière dont les Brésiliens, dans le contexte d’immigration, perçoivent et résolvent leurs conflits. A l’aide d’une méthodologie variée, de nature essentiellement qualitative, on s’efforcera, d’une part, de saisir la manière dont les conflits émergent, prennent sens et sont résolus au sein de cette communauté et, d’autre part, d’identifier l’impact du statut illégal du séjour sur les mécanismes de régulation des conflits. A cet effet, la signification (culturelle, religieuse, sociale, économique etc.) du conflit et de sa résolution y sera particulièrement examinée. Notre argument est que les formes de résolution des conflits dépendent de la dynamique interactionnelle dans laquelle les membres de la communauté brésilienne s’inscrivent qui les conduit à la fois à définir la situation comme conflictuelle, à opérer des ajustements de celle-ci et à la retraduire pour qu’elle prenne sens.

Publications

ZAVATARO, B. « Acquittés Juridiquement ; Condamnés Scientifiquement : Dangerosité, Justice Pénale et Expertise Médico-Psychiatrique au Brésil. L’État du Paraná », Mémoire Présenté en vue de l’obtention du grade de master en Criminologie, Université Libre de Bruxelles, 2009, 143 pages. Disponible sur :www.observatoriodeseguranca.org

ZAVATARO, B. « Democracia e participação nos Conselhos Comunitários de Segurança de Curitiba: uma nova gestão da segurança pública ou retórica participativa? », Participação e segurança pública no Brasil: teoria e prática (sous la direction de R. P. LYRA), Editora Universitária da UFPB, João Pessoa, 2009, p. 275-305.

ZAVATARO, B. « Avaliar a polícia : notas em torno da medida da performance policial em uma perspectiva internacional », Um toque de qualidade: eficiência e qualidade na gestão do sistema de defesa social (sous la direction de E. A. PEREIRA JUNIOR, J. F. da SILVA et J. MARON), Fundação Guimarães Rosa/SASD, Belo Horizonte, 2010, p. 193-226.

ZAVATARO, B. et M. O. DURANTE, « Limites e desafios da evolução da gestão em segurança pública: a importância do uso de indicadores de avaliação de desempenho », São Paulo em Perspectiva, 2007, volume 21, numéro 1, p. 76-91.